Navigation Menu+

Pourquoi utiliser l’entretien ethnographique?

Posted on avr 12, 2014 by in L'approche ethno | 0 comments

L’entretien ethnographique vise à décrire et comprendre des pratiques, des trajectoires ou des représentations d’individus ou de groupes sociaux. Parmi ce qui en fait l’intérêt, on peut retenir ces trois aspects : 

  • Aborder une réalité sociale à partir de l’expérience des individus

On peut faire des enquêtes par entretien sur quasiment tous les sujets d’investigation en ethnologie (par exemple, le vêtement, le sport, les loisirs, la vie professionnelle, la vie de quartier, etc.). Recourir à l’entretien, quel que soit le sujet traité, c’est aborder ce sujet à partir de l’expérience qu’en a la personne interviewée. Donc les questions seront centrées sur l’expérience, les pratiques et les représentations de la personne interviewée ; et ce discours permettra de faire émerger un autre regard sur la réalité sociale observée, différent des représentations courantes et du type de connaissances que permettent les méthodes quantitatives.

  •  L’attention aux trajectoires

Une autre dimension pour laquelle les entretiens pourront être utiles, quel que soit l’objet d’enquête, est la dimension temporelle, de trajectoire. Souvent, dans les entretiens, on prêtera attention à la dimension évolutive des pratiques et des représentations des personnes interviewées, c’est à dire qu’on leur demandera de raconter comment ces pratiques et ces représentations ont évolué au fil du temps. Certains entretiens pourront même être centrés sur cette dimension temporelle, c’est-à-dire que l’objectif principal de l’entretien sera de faire ressortir la trajectoire d’un individu dans un domaine particulier de son existence :  c’est ce qu’on appelle les récits de vie ou entretiens biographiques : par exemple, trajectoire professionnelle (récit de l’insertion dans la vie professionnelle, des différents postes occupés), trajectoire conjugale (récit de l’histoire de couple d’un individu).

Si les entretiens menés dans le cadre du projet « Créatifs et citoyens, les jeunes s’engagent ! » ne développent pas en profondeur cette approche, ils l’utilisent néanmoins dans la mesure où l’expérience d’engagement est recontextualisée dans la trajectoire de chaque jeune (déclic, premiers pas, progression de l’engagement) et la question de leur évolution personnelle en lien avec cette expérience est abordée à la fois dans les entretiens individuels (« Quels sont les apports, les retombées de l’engagement pour toi? ») et parfois dans les entretiens collectifs (« Qui j’étais avant et maintenant ? »).

  •  Faire entendre la voix des sans-voix

L’entretien pourra aussi être utilisé de façon privilégiée pour faire ressortir la parole de personnes qui n’ont pas souvent accès à une prise de parole publique ; typiquement, des personnes sur lesquels on tient beaucoup de discours (médiatique par exemple) mais qui ont peu directement accès à des tribunes pour exprimer leur voix.

C’est par exemple l’idée défendue par H. Becker dans Biographie et mosaïque scientifique , et c’est aussi la démarche de Pierre Bourdieu dans l’enquête qu’il a dirigée au début des années 1990 sur « La misère du monde », enquête qui visait à faire ressortir l’expérience quotidienne et notamment les difficultés rencontrées par des personnes, souvent de catégorie populaire, qui n’ont pas facilement accès à la parole publique : par exemple gardiens d’immeubles, habitants de cités, ouvriers, etc. Plus récemment, c’est la même démarche qui guide les auteurs de La France invisible, enquête qui porte sur diverses populations précaires qui ont peu accès à la parole : SDF, femmes au foyer en situation de pauvreté, intermittents (cf. Beaud, S., J. Confavreux, et al. (2006), La France invisible, Paris, La Découverte).

Les jeunes d’aujourd’hui, eux aussi, n’ont pas toujours accès à la parole, notamment lorsqu’il s’agit de dire ce qui les motive : beaucoup expriment le fait que des clichés dévalorisants pèsent sur eux et veulent montrer qu’ils ne se réduisent pas à ces idées reçues sur la jeunesse, en particulier en matière d’engagement !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− un = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

"L’entretien ethnographique vise à décrire et comprendre..." Une réalisation Avec le soutien de