Navigation Menu+

En bref…

En 2013-2014, le  projet « Créatifs et citoyens, les jeunes s’engagent! » a donné la parole aux lycéens et collégiens de douze établissements scolaires de l’Académie de Créteil, pour la plupart issus des Conseils de Vie Lycéenne et Conseils de Vie Collégienne. Avec d’autres élèves ils ont échangé autour de leurs engagements multiples au sein de leurs établissements. Animé par l’association Ethnologues en herbe, ce projet a été initié par la Cellule Vie Lycéenne de l’Académie en partenariat avec le Service Académique d’Information et d’Orientation, le projet étant destiné à démontrer comment l’implication des jeunes dans la Vie Scolaire peut être un moyen de motiver des élèves « décrocheurs » ou en difficulté. 

Parallèlement à ce volet soutenu par le Fonds Social Européen, une autre action appuyée par la Région Ile-de-France a permis à d’autres jeunes rassemblés dans les Conseils Municipaux de la Jeunesse ou mobilisés par des actions locales dans leur ville ou leur quartier (Conseil de Bois-Colombes,  radio locale à la MJC de Nogent-sur-Marne, etc.) de témoigner de leurs expériences.  

Cette première année d’expérimentation a permis aux spécialistes en sciences sociales de l’association Ethnologues en herbe de collecter près de 80 entretiens, de former les jeunes aux techniques d’entretien telles qu’elles sont pratiquées dans l’enquête de terrain (les jeunes se sont questionnés mutuellement et ont ainsi appris la teneur et souvent la profondeur de leurs engagements) et aussi d’analyser ce matériau (cfr. Bilan) où les jeunes expriment leurs motivations, ressorts et attentes.

En 2014-2015,  le projet s’est orienté vers l’engagement des jeunes au sein de leur quartier : les ethnologues ont formé les jeunes à l’enquête de terrain, à cette position d’observation  d’écoute et de questionnement qui est au coeur des sciences sociales et qui représente un engagement en soi. Les collégiens en aide aux devoirs à la Maison de quartier Rougemont de Sevran ont mené leur enquête dans un quartier touché par les métamorphoses urbaines; Daloba a mené l’enquête sur le Square Léon à la Goutte d’Or, dans le 18ème arrondissement de Paris; les jeunes de l’association Handicap Musique à Sevran-Rougemont ont partagé leur enthousiasme à s’inscrire dans une action qui favorise le lien social.

Le projet a aussi mis  en avant l’engagement ethnographique des jeunes  des classes de 3ème et 4ème du collège Anatole France de Sarcelles et des classes de SEGPA du collège Antoine Doisneau de Gonesse : ils ont réalisé une enquête sur le genre dans leur établissement et dans les commerces proches.    

À retenir aussi en 2014-2015, la mobilisation de dix classes accueillant des élèves allophones dans plusieurs lycées professionnels à Paris : ils sont allés à la rencontre de différents métiers, manifestant leur volonté de comprendre comment fonctionne le monde du travail en France, en particulier les codes, les règles, les valeurs. 

Toujours animé par les ethnologues et sociologues de l’association Ethnologues en herbe, le projet se poursuit avec le soutien de la Région Ile-de-France,  de la CAF, de la Politique de la Ville à Paris, du Conseil départemental du Val d’Oise, des rectorats de Paris et Créteil.

"En 2013-2014, le  projet « Créatifs et citoyens, les..." Une réalisation Avec le soutien de