Navigation Menu+

Entretien collectif au lycée Mansart, Saint-Maur (94)

Posted on juin 3, 2014 by in Réfléchir ensemble à l'engagement citoyen | 0 comments

Le 31 mars 2014, Hadrien Riffaut, intervenant de l’association Ethnologues en herbe, a mené un entretien collectif avec les élus du Conseil de Vie lycéenne et du Conseil d’administration, Camille Dubuis, Bastien Moutot, Katell Logie, Laora Perrot, Charleen Rawsin, Timothi Kwant, du lycée François Mansart de Saint-Maur (94).

 

 

A la suite des entretiens individuels réalisés lors du premier atelier, les élèves du lycée Mansart investis dans la vie de leur établissement se sont à nouveau réunis pour réfléchir collectivement à la notion d’engagement, en particulier à la manière dont celle-ci peut s’exprimer dans l’enceinte du lycée.

La question centrale de l’entretien collectif a porté sur le lien entre engagement et scolarité: quels retombées peut avoir l’expérience d’engagement sur la scolarité? est-il facile de s’engager en parallèle de ses études? comment sont perçus les élèves qui s’investissent dans le lycée? que faudrait-il faire pour favoriser une meilleure compréhension de l’engagement et encourager les jeunes qui s’investissent?

Si dans un premier temps, les jeunes ont considéré que l’engagement n’avait pas d’impact direct sur la scolarité, un lien entre les deux sphères s’est pourtant tissé tout au long de la discussion. Ainsi, tous observent que la retombée la plus évidente pour un jeune qui s’investit dans son établissement est qu’il est perçu différemment par les équipes éducatives. Un lien de confiance se tisse ainsi avec les adultes qui le soutiennent dans son engagement, et cela indépendamment de ses résultats scolaires. C’est vrai en particulier pour les Conseils Principaux d’Education, dont les jeunes reconnaissent l’implication pour dynamiser la vie scolaire et le soutien qu’ils apportent à leurs actions avec le Conseil de Vie Lycéenne.

En revanche, un regard bien différent est selon eux porté par les enseignants sur l’engagement de leurs élèves en dehors de la salle de classe. Pour l’ensemble du groupe, il y a en effet une séparation nette entre la vie au lycée et les cours: les enseignants ne s’intéressent pas à la première ou, pire, considèrent que l’engagement pour le lycée nuit à la bonne scolarité de leurs élèves puisqu’il se déploie souvent sur le temps dévolu au travail scolaire.

Les jeunes interrogés soulèvent en débattant des questions connexes, tel que le statut d’élève, le rapport aux adultes, les apports de l’engagement pour raccrocher/renforcer son parcours scolaire, se construire comme personne, préparer son avenir…

Petit florilège de verbatim extraits de l’entretien collectif:

« Au CVL (Conseil de Vie Lycéenne), on est vu comme des adultes et des personnes qui ont une parole alors que quand on est face à un professeur, c’est différent, on est vraiment des élèves, des enfants. Même si on essaye de s’expliquer, ils ne vont pas nous écouter, il faudrait qu’un adulte leur explique le travail qu’on fait ensemble [au sein du CVL]. »

« Pour les profs, c’est les cours et pas autre chose. Ils ne cherchent pas trop à approfondir la vie de l’élève à l’extérieur [de la salle de classe]. »

« L’engagement nous apporte de l’autonomie, une meilleure organisation, savoir gérer plusieurs choses en même temps. »

 » Il y a une confiance qui s’installe entre les adultes et les jeunes. »

 » Moi, j’ai jamais vraiment réussi, j’ai jamais accroché la moyenne, jamais travaillé comme un forcené, pourtant je me suis engagé [dans le Conseil de Vie Lycéenne], je suis là et je suis content d’être là. »

 » S’engager pour le lycée, pour prouver qu’on a quelque chose de bien à apporter, qu’on puisse servir à quelque chose, qu’on ait plus envie de venir au lycée! »

« Il faut vraiment casser les stéréotypes et prouver que tout le monde peut s’engager. »

« Il faudrait expliquer ce qu’est le CVL et le mettre plus en avant! »

« Il y a une minorité de profs qui nous aident aussi sur nos projets avec le Conseil de Vie Lycéenne. »

« Il faut s’engager malgré les résultats scolaires, malgré les réticences de la famille. L’engagement, ça apporte une réflexion importante dans la vie de tous les jours, ça nous permet de mûrir, c’est une forme d’expression! »

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + = 11

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

"Le 31 mars 2014, Hadrien Riffaut, intervenant de..." Une réalisation Avec le soutien de